Récit d’une amie

« Partie pendant 2 semaines en Guadeloupe, je viens tout juste de rentrer. En 2 semaines, j’ai pu en voir des choses ! Tout passe tellement vite quand on part à l’étranger, on essaye de profiter de chaque instant à 1000%. Mes journées étaient bien chargées durant tout le séjour, elles ont été remplies de découvertes et d’émotions, face à la diversité de ces somptueux paysages.

On était logés en bungalow. Ensemble, ils formaient comme un petit village très cosy. Nous avions aussi accès à une piscine de 1000 m2 avec vue sur l’océan, c’était juste à couper le souffle !

Le premier jour, nous sommes allés faire un tour sur le marché de St-François. Là-bas, les commerçants sont très chaleureux, ils débordent de gentillesse. Ils savent vendre sans trop en faire. Tout se fait dans la joie et la bonne humeur. La chaleur commençait à se faire ressentir, à peine 9h du matin, on aurait dit qu’il était déjà 2h de l’aprèm.
Nous sommes ensuite allés visiter la distillerie Damoiseau, connue pour sa fabrication de rhums ancestrale. C’est très intéressant et on apprend beaucoup de choses, notamment sur la manière dont le rhum est fabriqué, à travers différentes étapes : la canne à sucre est d’abord sélectionnée, puis mélangée avec de l’eau et enfin, le tout est distillé. Grâce à ses étapes, on observe ainsi comment la canne à sucre est transformée pour obtenir le fameux « Rhum Damoiseau ».

Le deuxième jour, nous sommes partis faire un tour à la cascade aux écrevisses : voyage à travers la « jungle guadeloupéenne » en passant par la route des Mamelles, nous avons eu le droit à une grosse bouffée d’air frais en passant par ce chemin. Ça fait beaucoup de bien et c’est très ressourçant. En arrivant sur un petit parking en pente, on aperçoit très vite le panneau indiquant la cascade qui n’est plus qu’à quelques mètres. On l’entend au loin s’agiter. 5 minutes plus tard, on arrive enfin à la voir.

Le troisième jour, c’était chute du Carbet au programme. La chute du Carbet comprend 3 cascades. Je n’en ai vu que deux sur les trois. Nous avons aperçus la première assez rapidement, et la seconde n’était visible qu’après 2h de marche. Pour voir la troisième, il fallait encore marcher pendant 3h. C’était une nouvelle fois magnifique, et bien qu’il fasse lourd, les cascades nous donnaient un peu de fraîcheur grâce à l’humidité qu’elles dégagent. Nous nous sommes arrêtés pour pique-niquer, et des mangoustes qui nous entouraient sont venues manger les restes de notre repas qu’on leur avait laissé.

Le quatrième jour, on a fait une sortie plongée à Malendure (en Basse-Terre). C’était d’abord farniente sur une plage de sable gris fin, vous savez ce sable tout doux au toucher ! C’est surprenant de voir du sable gris pour la première fois. Cet endroit ressemble à un petit coin de paradis, avec pleins de petites boutiques et restaurants locaux tout autour. Tout au long du séjour, j’ai adoré goûter pleins de produits locaux, et ce jour-là, j’ai pu tester le bokit, qui est un sandwich frit à base d’huile de tournesol et qu’on peut garnir comme on le souhaite. C’était super bon et surtout bien gras (vive la cuisine créole !).
Après le repas, nous avons embarqués à bord d’un bateau à moteur, direction les réserves naturelles pour admirer la faune et la flore sous-marine. J’adore la plongée et là, j’ai été plus que gâtée. C’était superbe, j’ai pu voir des tortues de mer et nager avec. Il y avait aussi des jolis poissons aux multiples couleurs. Pendant plus de 2h, j’étais au paradis.
Pour finir cette journée en beauté, nous avons passer la soirée autour d’un bon punch (et oui, on n’échappe pas aux traditions ! évidemment, à consommer avec modération…). »

JBNN7799