Hello mes soleils,

Je vous retrouve aujourd’hui pour un premier article concernant l’alimentation. L’alimentation est un sujet qui est très souvent abordé et qui fait partie de notre quotidien. On entend parler de l’alimentation partout, articles scientifiques (sur ses bienfaits et sur ce qu’il faut éviter à tout prix), recettes de cuisine (à la portée de tous et pour tous les goûts), quand on arpente les rues à la recherches de restaurants, les nouvelles méthodes de cuisiner… Bref, ce sujet est vaste et à la fois très controversé car chaque personne a son propre mode de vie et surtout a le choix de manger ce qu’il veut.

Pour ma part, l’alimentation a toujours été un domaine qui m’intéressait. Au fil du temps, j’ai appris beaucoup de choses sur ce sujet, et je me suis rendue compte que je ne connaissais finalement pas l’essentiel. Pour moi, manger à pas d’heure et sans limite était assez fréquent. Je ne me posai aucune question et surtout je n’écoutai pas mon corps. J’ouvrai le frigo et je mangeai ce qui me passait sous la main sans forcément faire attention au nombre de calories, comment s’était fabriqué, si c’était bio, vegan etc..

J’ai toujours été une personne gourmande et je n’avais jamais adopté pour de bon un mode de vie sain. Bien sûr, je ne suis pas en surpoids ou autre, mais à force de me laisser tenter par tout et n’importe quoi, mon corps a finit par dire stop face à tous ces poisons que sont le sel, le sucre, les matières grasses et qu’il emmagasinait à répétition.

J’ai vraiment essayé pas mal de méthodes, notamment celle de me restreindre. Malheureusement, j’étais toujours plus frustrée et insatisfaite car les aliments dont je me privai finissait par devenir une obsession et je me vengeai par la suite sur d’autres bien pire encore. C’est alors que j’ai commencé progressivement à m’orienter vers le végétarisme. Je n’ai jamais été carnassière de base, cela me dégoûtait plus qu’autre chose, et dès petite j’avais cette idée en tête qu’un jour, je deviendrai végétarienne. J’étais tellement triste de ne pas pouvoir décider moi-même de ce que je mangeais, car la pression de mon entourage et celle à l’école était trop forte. Les gens me forçaient à manger de la viande avec pour seul argument que les animaux morts sont riches en protéines et que sans ça on ne peut pas vivre.

Grave erreur ! J’ai alors décidé de diminuer petit à petit mais cela n’a vraiment pas été difficile, et du jour au lendemain je suis devenue végétarienne sans m’en rendre vraiment compte, du moins sans me forcer. C’est venu tout naturellement, et c’est là que j’ai bizarrement commencé à perdre un peu de poids, alors que j’étais démotivée par mon poids-yoyo. Puis, à l’aide d’une amie que j’ai rencontré à la fac, j’ai commencé à m’orienter vers le véganisme. Pour ceux qui ne connaissent pas : « Le véganisme est un mode de vie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation. Le véganisme découle notamment d’une conception morale et philosophique des relations entre espèces animales, l’antispécisme ; il peut s’inscrire dans le cadre d’une action militante pour la défense des droits des animaux. » Source : Wikipédia.

Au début, cela n’a pas été facile de faire comprendre mon nouveau choix à mon entourage ainsi qu’aux autres, j’ai reçu quelques critiques. Mais assez rapidement, et à mon grand étonnement, et mis à part quelques remarques et certaines moqueries sur le fait que je n’avais plus le « droit » de manger certains aliments, beaucoup de personnes de mon entourage ont commencé à me poser des questions sur le véganisme et sur ses bienfaits. J’ai même constaté quelques changements dans leur alimentation sans que j’ai à les forcer. (Le début d’une petit victoire, yeaaah!)
J’ai donc continué à perdre un peu de poids, il faut dire qu’auparavant je mangeais beaucoup (trop) de produits laitiers. Ainsi, en éliminant quelques portions et surtout en remplaçant le lait animal par le lait végétal, j’ai constaté une sacrée différence au niveau du sentiment de bien-être que cela me procurait. Je n’étais plus ballonnée, je me sentais plus légère car c’était un problème que j’avais depuis l’enfance et que je n’arrivai pas à résoudre.

J’aurai beaucoup de choses à vous dire sur le véganisme et des conseils à vous donner, j’attends donc vos commentaires avec impatience pour savoir ce qui vous intéresse sur ce sujet.

Plein d’amour,

Elo