L’envie d’envoyer tout balader : ce sentiment profond d’envie de liberté soudaine qui vous envahit.

J’avais envie d’écrire cet article depuis un moment, le titre va sans doute vous parler. N’avez-vous pas déjà eu envie d’envoyer tout balader parce que vous aviez des rêves et que le délai pour les réaliser était beaucoup trop long ? N’avez-vous pas imaginé au moins une fois prendre le train ou l’avion, et partir comme ça juste parce que ça fait beaucoup trop longtemps que vous avez des envies d’évasion ou encore mieux, sur un coup de tête ? Oublier que vous n’avez pas planifié votre voyage et partir à l’aventure, sortir de cette routine incessante, ancrée en vous depuis des lustres. Ne vous êtes-vous jamais dis ne serait-ce que dans votre tête « aller ce soir je prends l’avion et je pars » ?

Personnellement, j’espère qu’un jour je sauterai le pas. Je me laisserai la chance de réaliser cette idée folle qui me dit de partir à l’aventure comme ça, sur un coup de tête, cette idée qui me hante de plus en plus.
En tant qu’être rationnel, nous sommes pour la majorité incapables de partir comme ça, sur une décision à peine réfléchie. C’est notre mental, notre cerveau qui nous raisonne et nous interdit de passer à l’action, trouvant toutes sortes d’excuses possibles et inimaginables. C’est à partir de ce moment-là, que dans notre mental, se bousculent pleins d’histoires que l’on vient de s’inventer. Il nous dit que rien n’est planifié, que c’est de l’inconscience, de la pure folie, que c’est dangereux (?), qu’on n’a même pas d’hôtel, pas de billets d’avion, qu’on ne sait pas avec qui on va partir, qu’il est trop tôt car c’est le matin ou qu’il est trop tard  car c’est la nuit. Au moins attendre le lendemain pour y réfléchir davantage : PIEGE ! Votre mental vous amadoue et il sait y faire, il a l’habitude que vous finissiez toujours par l’écouter et par céder.
Votre mental est là pour vous protéger, pas pour réaliser vos rêves de « fous », qui sortent de l’ordinaire. Et puis la fameuse question qui fâche : tu le trouves où l’argent pour partir comme ça ? Bref tant de questions qui nous freine net et nous oblige à remettre cette folle idée de côté car oui, elle finit souvent voire toujours par revenir donc on la met seulement de côté.

C’est en écrivant cet article que je me promets qu’un jour, je devancerai cette folle envie de partir comme ça, sur un coup de tête, en mettant de l’argent de côté. Il faut sérieusement que je songe à cette option, en prévoyant ce kit de secours « envie soudaine et oppressante de partir sur le champ», et de pouvoir m’évader là tout de suite car j’aurai prévu au moins une partie du plan. Je sais déjà où j’atterrirai (si tout se passe bien) et si je ne change pas d’avis.

Réflexion : Parfois, je me dis qu’on a des obstacles tellement minimes qui nous gâchent la vie et qui nous bloquent dans la poursuite de nos rêves. Je sais que ces obstacles sont là « pour nous faire avancer » comme je l’entends souvent dire lors de conférences de développement personnel, mais parfois, je trouve qu’on pourrait vraiment s’en passer.

« Ça serait trop facile » comme le disent ces spécialistes, mais c’est à cause de ces obstacles que l’on n’arrive pas à avancer. C’est un peu contradictoire quand on entend dire que c’est grâce à ces obstacles qu’on avance. On a du mal à imaginer sur le moment même en quoi ces obstacles vont-ils nous servir alors que là, tout de suite, on donnerait tout pour les faire voler en éclats !

Finalement, et c’est certainement ça la bonne réponse, peut-être que tous ces obstacles sont uniquement dans votre tête, c’est même sûr, mais ils paraissent tellement réels sur le moment. Par ailleurs,  quand on veut réellement obtenir ou faire cette chose à laquelle on tient,on trouve toujours un moyen d’y arriver.
C’est donc avec cette jolie phrase en guise de conclusion que je vous démontre que notre mental constitue une véritable barrière face à nos sentiments et nos intuitions.
C’est ainsi que s’affrontent en duel d’un côté le corps et de l’autre l’esprit. 
Citation : Pourquoi vivre petit quand on sait que l’on peut voir grand ? (Je viens juste d’entendre cette citation qui tombe au bon moment pour le coup)

PS : Vivez vos rêves et arrêtez d’écouter les autres (et votre esprit rationnel, surtout).

Et comme dirait la pub de Land Rover, « 1 personne sur 4 a le gène de l’aventure », et vous, en faites-vous parti ?