Revue du film La liste de mes envies (tiré du roman de Grégoire Delacourt)

Attention petit spoiler, mais pour celles et ceux qui n’ont pas vu le film et qui veulent aller le voir, vous pouvez tout de même lire l’article car je n’ai quasiment pas spoilé !

Synopsis : C’est l’histoire de Jocelyne qui gagne 18 millions d’euros à la loterie. Habitante d’une petite ville nommée Arras, elle vit simplement et tient beaucoup à ses valeurs. Sa vie modeste lui convient parfaitement et elle ne rêve pas forcément de plus. Seulement, le jour où elle gagne au loto, elle voit sa vie complètement bouleversée, à son grand désarroi. Evidemment tout va rapidement changer autour d’elle, tout, sauf elle.

Lorsqu’elle apprend la nouvelle, et après avoir hésité, elle décide tout de même d’aller chercher ses gains. Elle a alors immédiatement le droit à une séance de psychanalyse et se retrouve nez à nez avec une psychologue pour le moins, franche et décalée.

Voici quelques passages que j’ai relevés du film :

La psychologue à Jocelyne : « Quand on a de l’argent, soudain, tout le monde vous aime. Soudain des inconnus vous aime, on va vous écrire des poèmes, des lettres d’amour, on va vous demander en mariage. On va vous demander de l’argent pour soigner une petite fille qui se prénomme comme vous Jocelyne, […] quelqu’un va vous envoyer une photo de sa mère qui bave en vous demandant de l’aide… ».

J’ai particulièrement aimé ce passage car bien qu’ironique, il montre bien à quel point gagner beaucoup d’argent d’un coup et notamment grâce à la loterie possède de nombreux effets pervers.

Avouez, je suis sûre que vous aussi vous vous êtes déjà imaginé gagner au loto et vous demander ce que vous feriez avec. Souvent, les personnes avec qui vous en parlez autour de vous vous disent de vous méfier car l’argent ne fait pas uniquement le bonheur et peut avoir des côtés plus sombres. Et à ce moment-là, vous répondez que vous vous avez la tête sur les épaules, évidemment quelle question ! Mais au final, je suis sûre que vous comme moi, si on gagnait au loto, on serait les premiers à être tout autant chamboulés et on réagirait certainement comme Jocelyne au début.

Bref, tout ça pour dire que le film nous rappelle une des règles essentielles de la vie : savoir bien s’entourer que l’on soit riche ou pauvre reste primordial.

Cela nous rappelle aussi à quel point les mentalités que ce soit la vôtre ou celle des gens peuvent changer, en un instant, rien qu’en ayant 3 zéro de plus affichés sur son compte en banque. De toute façon, dites-vous bien qu’au final cet argent reste fictif, virtuel, appelez cela comme vous voulez car votre argent circule continuellement, en permanence chaque jour, et que si vous vous rendez aujourd’hui à la banque pour retirer tout votre argent par exemple (bon en général personne ne fait ça) mais la banque serait dans l’incapacité de vous le donner car elle n’aura pas tout votre pactole au moment présent où vous le lui demandez.

Une autre leçon qui découle de ça et qu’il faut retenir de ce film c’est de rester humble, quoi qu’il arrive. Ce n’est pas parce que tout d’un coup vous devenez « riche » que les gens vont plus vous respecter, vous aimer, ou que vous allez avoir plus d’amis parce que vous le méritez, du jour au lendemain. En général, cette nouvelle vague de nouveaux amis va plus être intéressée par votre portefeuille que votre propre personnalité malheureusement. C’est comme lorsque l’on devient célèbre, il faut vraiment faire attention aux effets pervers. Comme on dit, on n’oublie pas d’où l’on vient, seuls les vrais savent (bon ok, désolée je pars un peu loin là ahah).

 

Et vous alors, que feriez-vous si vous gagniez au loto ?